Jour 7, 18 Nov 2012 – El Chalten

Journée de repos :  quelques courses, achat de billet de bus vers El Calafate.
Repas le soir dans notre restaurant favori : El Tapera avec ravioli d’agneau et ravioli de citrouille. Parce que nous devons attendre un peu avant d’avoir notre table, nous avons le droit à une ptite bière locale…

El Chalten va sans aucun doute nous manquer!! La prochaine fois nous reviendrons avec ski de rando/raquettes pour se faire le glacier de Viedma (va falloir s’entraîner entre temps!)

Advertisements

Jour 6, 17 Nov 2012 – Laguna Torre, El Chalten

Dernier jour sur ce tour de Fitz Roy.   Petit déjeuner puis nous allons jeter un coup d’oeil au Laguna Torre car nous n’avions pas réussi à le voir la veille. En chemin, je me prends une énorme branche dans la face. Aucune excuse, j’ai littéralement marché dans la branche tête la première. Quelques secondes et égratignures sur le nez plus tard, je me remets de mes émotions . Un vent de fou souffle sur la vallée, le lac est chouette et parsemé de petits icebergs.

Nous entamons ensuite notre dernière journée de marche.

Le soir, nous  mangeons de l’agneau et du bœuf pour changer de la soupe déshydratée et de l’avoine au petit restaurant El Muro. Nous apprécions un vrai matelas!!

Jour 5, 16 Nov 2012 – Laguna de los Tres – Cerro Madsen

Départ tôt le matin avec cette fois-ci un petit sac à doc. On grimpe on grimpe on grimpe pour arriver au Laguna de los Tres. Fitz Roy et le Glaciar de los Tres surplombe le Laguna de Los Tres toujours gelé. Un Jean Claude Dusse arrive un peu plus tard et nous demande de le prendre en photo en ne lui coupant pas les pieds, en le faisant paraître grand et en ne le mettant pas au milieu de la photo. La grande star!! Nous commençons à monter dans la neige pour atteindre le Cerro Madsen. Superbe vue sur le mont Fitz Roy, la vallée en générale. Le midi, nous nous cachons du soleil pour manger notre soupe aux lentilles.

Nous redescendons à notre camp en milieu d’après-midi, en prenant la décision de plier la tente et de nous déplacer vers le Laguna Torres. Décision que nous avons regrettée, le chemin ne terminant jamais. Nous sommes passés à coté des Laguna Madre et Laguna Hija, puis Laguna Nieta. Et là nous avions l’impression d’être proche de notre destination, mal nous en a prit. Nous sommes arrivés épuisés à 21h(12h-14h de rando aujourdhui) à destination. Plus de jambes et super faim. Le camp était rempli de sable, il fallait faire vite pour manger sinon la soupe devenait sablée. Nous étions d’autant plus heureux d’avoir faire le circuit inverse de celui indiqué par le Lonely Planet, car avoir une tente, sac de couchage et casserole plein de sable pendant 4-5 jours c’est moins sympa. Dans notre cas, nous n’avions plus qu’un jour.

Jour 4, 15 Nov 2012 – Camp Poincenot

Réveil à 7h00. Nous avons passé une bonne nuit, bien fatigués de toutes nos journées d’avant.  Je suis contente d’avoir acheté(sous l’influence d’Adam) un sac de couchage allant jusqu’à -7, il était confortable pas trop chaud.Flocons d’avoine et fraises et ananas déshydratés pour le ptit dej.

A 8h29 nous quittons le camps. Aujourd’hui nous quittons le chemin privé et passons dans le parc national. Le chemin n’est donc pas signalé, nous faisons quelques hypothèses et passons une clôture. Puis nous marchons dans un lit de rivière ou plutôt ses cotés asséchés pendant une longue tirée. Marche très fatigante en jonglant de rochers en rochers, nous arrivons à Piedra de Blanca ou un glacier domine un lac parsemé de mini-icebergs. Nous mangeons notre 2e sandwich(poulet rôti et légumes grillés) fait par Gaby.

Nous reprenons notre route, toujours en suivant le lit de la rivière Rio de Blanco. Nous arrivons enfin au camp Rio de Blanco qui se trouve au début de la ballade prévue le lendemain(Lago del Tres, Cerro del Tres). Nous installons la tente et essayons de trouver le chemin pour le Lago del Sucia. Nous croisons de nouveau Anne-Sophie et Daniel qui revenait de faire le Lago del Tres. Adam et moi décidons de longer le Rio del Blanco, crapahutant encore une fois dans le lit de la rivière. Nous sommes bien fatigués et je commence à avoir faim (Aie aie aie). Mais Adam me subit et me motive à poursuivre. Le Lago del Sucia est magnifique, il en valait la peine. Le glacier Rio Blanco qui le surplomb est majestueux.

Nous nous trempons les pieds dans l’eau histoire de se délacer avant de retourner au camp (1h30min). Nous rencontrons 2 grimpeurs allemands, qui étaient censés grimper un sommet de Fitz Roy pendant 4 jours. L’un d’eux a  trébuché, un rocher a valsé et il est tombé le bras le premier sur un rocher. Il pense avoir délogé son épaule mais n’arrive pas à la remettre en place. Adam propose de ramener un de leur sac jusqu’au camp mais le sac est super lourd et nous ne voulons pas prendre de risque et se retrouver dans la même situation. Nous les laissons le cœur gros mais en espérant pouvoir avertir un randonneur à la journée pour qu’il avertisse les rangers du parc. De retour au camps, je commence à préparer la soupe et Adam va parler à des randonneurs qui retournent sur El Chalten. Une des personnes(une russe) a un téléphone satellite(son mari et elle vont grimper le sommet Poincenot dans quelques jours). Un espagnol qui descendait appelle les rangers avec le téléphone satellite russe(plus facile que d’essayer d’expliquer en anglo-russe) pour leur signaler qu’il y a un grimpeur en difficulté avec une épaule en vrac.

Les rangers sont en route d’El Chalten pour venir à la rescousse des deux hommes. Après avoir mangé, Adam descend au chemin de croisement vers la Lago del Sucia et prévient les 2 allemands – qui ont retroussé chemin – que les rangers arrivent pour les aider. Celui à l’épaule en vrac, souffre car ni lui ni son ami n’ont réussi à remettre l’épaule en place. Ils sont tous les deux déçus qu’ils n’aient pas pu faire leur sommet. Après le thé nous descendons de nouveau pour voir si les rangers sont là, mais il n’y a plus personne. Ils ont déjà du passer et partir.

Nous nous engouffrons au chaud dans nos sacs de couchage, il est 21h30.

Jour 3, 14 Nov 2012 – Piedra del Fraile

Départ de notre randonnée autour du Mont Fitz Roy. Nous allons faire le chemin inverse de celui recommandé par Lonely Planet, car il semble plus logique. Le Lonely Planet conseille de partir d’El Chalten et de remonter jusqu’a l’hosteria del Piliar ou une navette – que nous aurions contacté avant notre départ – nous rammenerait vers El Chalten. Nous prenons une navette à 8h00 d’El Chalten et nous arrêtons un petit plus haut que l’Hosteria del Pilar. Ainsi nous pouvons programmer nos journées à souhait. Le couple suisse que nous avons rencontré la veille fait un bout de chemin avec nous. Le chemin est sur une propriété privée, parsemé de quelques vaches.

Pas de dénivelé ou très peu, parfait pour une première journée. Nous mangeons nos sandwichs une fois arrivés sur Piedra del Fraile, les Suisses retournent vers El Chalten et nous montons la tente.
Il nous reste la plupart de l’après-midi, nous en profitons pour aller voir le Lago Electrico et crapahuter sur les rochers sous un vent “breton”.  Nous voulons aller jusqu’au glacier Marconi qui se trouve au bout du lac, mais l’approche n’y est pas facile, le brouillard tombe sur le glacier et nous n’avons aucune idée de l’heure qu’il est. Nous prenons quelques photos et profitons du soleil derrière des rochers, à l’abri du vent.

Retour au camp, matage de la carte topo puis soupe et quinoa avant d’aller au lit vers 21h.

Jour 2, 13 Nov 2012 – Puerto Natales – El Calafate – El Chalten

Levés 5:45, le petit déjeuner consistant de yaourt et céréales. Direction la compagnie de bus Zaah pour s’en aller vers El Calafate en Argentine.
Nous passons les 2 douanes : la chilienne en 1er et 15 minutes plus tard l’argentine. Le bâtiment est une toute petite maison qui ne paie pas de mine.

IMG_2750

Après 6 heures de route nous arrivons sur El Calafate où nous sommes supposés passer la nuit. Il n’était pas possible d’acheter des billets de bus vers El Chalten à l’avance, mais nous arrivons in extremis(nous n’avions que 30 minutes avant le départ du prochain bus) à en acheter une fois sur place. Trente minutes après être arrivés sur El Calafate, nous voici en route vers El Chalten.

Arrivés sur El Chalten à 16h30. A l’entrée du parc de “Los Glacieres National Park” tous les véhicules doivent s’arrêter au centre d’information, pour que les rangers puissent nous informer des conditions en montagne, des dangers, etc. Pour toutes randonnées de plusieurs jours, il est nécessaire de s’inscrire auprès des rangers au cas où… Beaucoup de grimpeurs viennent sur El Chalten pour escalader le mont Poincenot, Fitz Roy et bien d’autres.

Nous trouvons un hôtel (Infinitosur) pour rester la nuit.


Gabi, la gérante, nous donne quelques infos pratiques  sur les alentours et nous indique que ce soir il y a une éclipse solaire et qu’un bon endroit pour l’observer serait de monter au “Mirador de los Condores” (petite marche de 20 minutes).
Arrivés en haut nous pouvons voir des Condors  (le nom de l’endroit ne ment pas), tout simplement majestueux. Adam m’envoie prendre des photos pendant qu’il coupe du saucisson pour l’apéro. Après multiples photos prises, Adam m’appelle et me donne d’un coté un bout de saucisson et de l’autre coté une alliance accompagnée par une demande de l’accompagner dans sa vie. Nous voici liés sous l’éclipse solaire.
Nous rencontrons une argentine qui a la radio de la tête de son papa, par laquelle nous pouvons voir le début de l’éclipse jusqu’à ce que le soleil descende derrière les montagnes. Nous rencontrons aussi un couple de Suisse (Anne-Sophie et Daniel) qui voyagent pendant 6 mois, avec qui nous ferons notre 1ere journée de rando.

De retour sur le village nous essayons un resto que Gabi nous a conseillé : La Tapera.

– Adam prend le lobo(bœuf) à la sauce au vin Malbec
– je prends les raviolis d’agneau
– avec une bouteille de Cabernet Malbec (D.V. Catena Cabernet Malbec 2010)
– nous nous partageons un flanc au dulche de leche
Le tout était succulent et les gens adorables.

Au lit vers 23h30! Demain, nous partons faire notre rando.